Quand pgAdminIII sous Windows8 part en vrille…

Un dimanche à  la campagne au milieu des chambres à air, alors qu’on aurait pu aller transpirer un peu à VTT dans la froidure mais sous le soleil… et bien non, il y a ce fichu problème de crash pdAdminIII qui vous retient.

Comment est-il possible qu’un outil qui fonctionnait correctement depuis plus de 6 mois sans attention particulière  se mette à planter systématiquement au démarrage ?

pgAdmin III crash

pgAdmin III crash

Euh… ah oui, ça se sont les joies de Windows où à force de clic-clic, tu pètes ta config sans t’en rendre compte. 

« Papa … l’ordinateur y marche plus …« 

Donc, au bout de 3 tentatives infuctueuses de relancer l’outil, il reste la recette magique « made In Microsoft« , l’imparable reboot. Mais là, malheureusement, il doit manquer quelques incantations car le redémarrage ne change rien.

Ca devient donc, critique … comment vais-je faire ? Je ne regarde même pas si le problème touche seulement pgAdminIII mais aussi le moteur de la base postgresql… Je m’interoge pour la première fois: où sont les logs, comment les activer … pfff, trop compliqué !

Je joue ma dernière dernière carte : désisntallation puis réinstalallation. Et là, ça va sérieusement se corser…

Je me lance donc dans la désinstallation. Pas d’inquiétude me direz-vous. Et bien si car malgré l’utilisation du désisntalleur depuis le panneau de conf des applications installées on laisse un max de traces :

  • arborescence …/postpresql9.0/… contenant entre autres vos données
  • clefs de registre
  • compte de service postgres

Du coup, à la réinstallation ça couine de partout. Et le bug au démarrage reste le même. Je suis pas ailleurs surpris de retrouver mes données et d’apprendre que le compte postgres existe dékà avec un autre mot de passe que celui que je veux saisir.

Je retente donc une vraie désinstallation avec suppression du répertoire à la base (tant pis pour mes données, j’ai des sauvegardes, ce sera l’occasion de vérifier qu’elles fonctionnent), nettoyage des clefs de registre (galère, il y en a partout …) et suppression du compte de service « postgres ».

Et enfin, une réinstallation en principe propre…

Pas mieux !!! Ceux qui me connaissent imaginent aisément la salve de mot douteux que je ne peux réprimer … « P… mais ça me fait c… cette vie de cliqueur de m…« 

C’est bien la peine d’être dans l’informatique depuis 20 ans et d’être aussi désemparé devant un plantage applicatif que madame Cléro devant un bug Facebook.

Donc, là il va falloir se poser et réfléchir … Pour cela je décide d’aller contrôler l’état de ma chambre à air avant de mon Lapierre 500 et arrière du trentenaire Marin Muirwoods.

Quelques minutes plus tard, je reviens donc à la charge avec l’esprit clair et une question intéressante : « Qu’ai-je pu installer sur mon poste de travail qui se lance automatiquement et qui créerait un conflit avec PGAddmin III ?« 

Au bout de quelques minutes je tiens mon coupable : HitMan Pro !!! http://www.surfright.nl/en/hitmanpro/cyscon-en.

Je refais 3 fois la désinstallation et 2 réinstallations de Hitman Pro pour m’assure que quand Hitman Pro est là, PGAdmin ne fonctionne plus … avant de remonter gentiment pourrir copieusement l’éditeur…

et un WE d’énervement, un !!!

 

 

 

 

Posted in Boulot, VTTCommentaires fermés sur Quand pgAdminIII sous Windows8 part en vrille…

Activités variées – à boire et à manger

Alors… j’attaque dans quel ordre ? Confiture de mûres, problème de freins sur Lapierre Raid 500, gestion d’attributs LDAP ou lecture du dossier RBAC / ABAC de chez empowerID ?

Pemière question existentielle : pour la confiture, je pense qu’une bonne nuit de sommeil est nécessaire pour savoir si je passe au moulin ou pas 🙂 Les fruits entiers c’est mieux, non ? Ca ressemblera plus à la recette de Kergadiou.

Ensuite, les plaquettes … pfff quelle chiotte les freins à disques. Mes plaquettes  pour du Shimano SI-8J50A-002-00-FRE_v1_m56577569830754110 font encore 2,5 mm d’épaisseur et le freinage arrière est pourri. C’est peut être alors un manque d’huile, non ?

Je ne remercie pas Google qui ne m’apporte aucune réponse définitive à ces deux grandes interrogations. Eh oui, internet aussi c’est parfois nul, c’est comme le marchand old style de lave-vaisselle de Chemla (Faut aussi être un brin neuneu pour répondre « 30 000  » à la question « Quel est votre département ? » :-)).

En revanche, l’humain est parfois plein de ressources. Pour preuve, j’ai bénéficié d’un tuyau d’utilisation de LDAP Admin cet après midi pour gérer mon fameux attribut nsAccountLock. C’est nettement plus simple qu’avec ma méthode précédente, ça tient en 2 photos :

LDAP Admin  / Edit > Modify Set

LDAP Admin / Edit > Modify Set

LDAP Admin / replace nsAccountLock ... et basta

LDAP Admin / replace nsAccountLock ... et basta

Je vais donc pourvoir aller lire tranquillement  » Best Practices in Enterprise Authorization : The RBAC/ABAC Hybrid Approach « .

Ah au fait, une dernière question : à quelle fréquence Google indexe-t-il Twitter ? Test en cours … (bientôt 24h et toujours rien)

 

Posted in Boulot, Clic, VTTCommentaires fermés sur Activités variées – à boire et à manger

Back to basics : Le LAPIERRE et le Laser reprennent du service

Lapierre R 500 paré

Lapierre R 500 paré

Après un mois de juin tumultueux (Gabon, SIAE, Cassidian) loin de la maison et un mois de juillet off (Six-Fours + Golfe) il est temps de retrouver ses classiques : le VTT est prêt, le clavier du piano est dépoussiéré et la combi de voile va ressortir du placard  !

Et oui c’est décidé, reprise du dériveur de septembre à la Toussaint,  puis de Paques à fin juin, sans doute en Laser. Rdv à Toulindac.

 

 

Posted in VTTCommentaires fermés sur Back to basics : Le LAPIERRE et le Laser reprennent du service

De Marin à Lapierre

De Marin à Lapierre

De Marin à Lapierre

20 ans et quelques milliers de bornes parcourues avec ce bon vieux Marin Muirwoods modèle 1992 kité LX. 🙂

Une vraie bête de somme ce vélo, acheté chez Mathieu Passion à Epinal; obligé de casser ma maigre tirelire d’étudiant de l’époque : 3 200 francs plus autant d’équipements. Il a fallu en donner des cours de maths à la jeunesse dorée spinalienne pour s’offrir ce bijou. Rien que la marque … tout un poème : MARIN ! Merci de prononcer Marine, comme la nationale, non pas la blonde, celle des bateaux gris et noirs.

Voici donc arrivée l’heure de la retraite pour ce fidèle compagnon qui m’a suivi partout des Vosges en Haute Savoie, de Gruissan à Belle-ile (convoyé en Petit Merlu svp), des forêts de Chinon à celle d’Eawy, des bords de l’Erdre au Golfe du Morbihan. Et il en aura bouffé du patin de frein, du pneu (6 arrière et seulement 2 avant), du dérailleur arrière (x4), de la chaine et de la cassette 7 vitesses. Mais pour le reste … une vraie 504 Pigeot, increvable ! Cadre léger, géométrie pour allure sportive/nerveuse, … bref du très bon, bien né dans les Rocky Moutains de l’Utah.

Mais cette longue route devait s’arrêter un jour car cela devenait très difficile de trouver les pièces de rechange. T’en as déjà vu des plateaux à dents irrégulières Shimano pour pédalier Deore LX ? Donc, la décision a été prise en décembre : inutile de changer câblerie, boîtier de pédalier et jeu de direction … la lettre au Père Noël s’imposait. Fort heureusement le bonhomme rouge à barbe blanche fut réceptif et dès le 17 décembre le petit nouveau fut livré à Lostihuel.

Mais entre le ski à Aussois, les fêtes et le boulot, il a fallu attendre ce beau jour du 5 janvier 2012 jour pour le baptême. Premiers tours de manivelles entre Lostihuel, Le Moulin de Tréguern, Le Peuh et Loqueltas. 15km en sous-bois parfois bien gras qui m’ont rappelé que l’interruption de pratique de VTT se paie cash. Ca faisait longtemps que je n’avais pas autant pleuré, salivé (sucré) et transpiré … beurkkk, de  la vraie sueur même pas Canada Dry qui a le goût et l’odeur de tout ce que tu as bu les semaines précédentes et qui te fais comprendre tout le sens du slogan « Buvez, éliminez ! ». Bref, pas au top de la forme pour cette première alors que lundi les conclusions du rapport de visite d’aptitude à la base Fusco étaient formels : « Etat nominal irréprochable, un vrai mystère pour la science ».

On remettra donc ça sous peu pour plus de plaisir mais avec une semaine Lostihuel/Lorient/Paris/Lostihuel/Paris ce n’est pas facile.

Quelques détails sur le bébé : RAID 500 classique.

 

Posted in VTTCommentaires fermés sur De Marin à Lapierre

Record du monde de vitesse

A donf dans la descente du Peuh à La Salle …

53,8 Km: heureusement y'a pas encore de radar auto

53,8 Km: heureusement y'a pas encore de radar auto

Posted in VTTCommentaires fermés sur Record du monde de vitesse