Archive | Bâtiments

10 ans après, le retour des fiancements innovants pour FREMM et GOWIND

L'Aquitaine devant Larmor

L’Aquitaine devant Larmor

Selon un article de Michel Cabirol dans La Tribune, Bercy étudierait avec des banques, un véhicule ad hoc pour faciliter des exportations d’armements en leasing. Le groupe naval DCNS propose deux frégates FREMM à la Grèce et deux corvettes Gowind à Chypre en leasing.

Il est assez troublant de voir l’absence de chemin parcouru depuis 2003, époque à laquelle il fût déjà question de ces mécanismes pour le financement des FREMM.

L’escale de l’Adroit à Limassol en janvier 2013 et le serpent de mer des 6 FREMM grecques trouveraient-il des issues très intéressantes pour DCNS sous peu ?

L’avenir nous le dira, en attendant l’actualité du moment, c’est la mise à flot de la Provence.

 

Posted in FREMM0 commentaire

L’Adroit de DCNS pourrait définitivement accoster en Uruguay

Ca faisait pas mal de temps que je ne vous avais pas parlé de l’Adroit, n’est-ce pas ?

Exactement, depuis Octobre 2012 époque à laquelle il avait perdu son drône au cours de son périple vers l’Afrique du Sud.

Souvenez-vous : suite au crash du premier drone, qui s’était abîmé en mer au large de l’Afrique en août 2012, l’expertise technique menée par la DGA et l’industriel avait conclu que la responsabilité des marins français n’était pas engagée. La Direction Générale de l’Armement, qui a acquis le Camcopter S-100 et le met à disposition de la Marine nationale, avait donc pu faire jouer la garantie.  Suite à ce remplacement et la levée de l’interdiction de vol qui avait été imposée par la DGA sur ce type de matériel, le patrouilleur L’Adroit avait donc pu quitter Toulon le 17 janvier 2013 avec son nouveau Camcopter, permettant la poursuite de l’expérimentation de ce type d’engin dans le cadre d’un emploi opérationnel.

La lecture d’un article de Michel Cabirol dans la Tribune de ce jour (reproduit ci-dessous)  me permet de revenir sur l’actualité de l’Adroit dont le prêt pour trois ans à la Marine nationale arrivera bientôt à son terme.

 

Le Patrouilleur de Haute Mer L Adroit

Le Patrouilleur de Haute Mer L Adroit

DCNS, qui a construit sur fonds propres L’Adroit, a désormais acquis la certitude que l’armée française ne pourra pas s’offrir ce patrouilleur hauturier, qui vogue depuis deux ans sous les couleurs de la Marine nationale. Destiné à des missions de sauvegarde maritime, ce navire a été mis à la disposition gracieusement de la Marine nationale pendant trois ans depuis octobre 2011. Ce qui représente un effort sans précédent pour DCNS.

« L’objectif était de démontrer sur les océans du monde entier ses qualités opérationnelles », estimait alors DCNS. « Cette coopération va également contribuer à promouvoir à l’international la pertinence et la valeur opérationnelle des navires de la gamme Gowind », précisait également le groupe naval … et pourquoi pas le vendre in fine à la Marine nationale. Ce ne sera pas le cas.

L’Uruguay intéressée

Du coup, DCNS, qui a déjà vendu le design des Gowind à la Malaisie, cherche un pays qui pourrait être intéressé par un tel navire, qui a fait ses preuves opérationnelles notamment le long des côtes africaines dans une mission de lutte contre la piraterie puis sur l’océan Indien. Cela pourrait être le cas de l’Uruguay, selon des sources concordantes.

Ce petit pays d’Amérique latine pourrait s’offrir deux navires de ce type, dont L’Adroit qui pourrait trouver en Uruguay son port d’attache. D’autant que le programme Gowind reflète les ambitions de croissance de DCNS à l’international sur les marchés des navires militaires de petits et moyens tonnages.

Equipage réduit

Mesurant 87 mètres, le patrouilleur hauturier L’Adroit a une autonomie de 8.000 milles nautiques. Il peut rester plus de trois semaines en haute mer, atteindre une vitesse de 21 nœuds et accueillir un hélicoptère et des drones. Il ne requiert qu’un équipage réduit de 30 personnes et peut transporter en plus une trentaine de passagers. Il dispose d’un large champ de missions grâce à un ensemble de moyens de prévention et d’action nécessaires aux tâches de surveillance et de police en mer : embarcations rapides pour commandos, hélicoptère d’assaut ou de transport, drones de surveillance, intercepteurs de guerre électronique, moyens de communication haut débit et sécurisés, aides au commandement…

Le programme Gowind est une famille de corvettes à vocation littorale et de patrouilleur hauturier (Offshore Patrol Vessel ou OPV) développée par DCNS et destinée à des missions telles que surveillance et souveraineté, contre-piraterie, lutte ASM. La famille Gowind inclut des navires de 85 à 100 mètres et d’un déplacement de 1 100 à 2 400 tonnes.

Posted in OPV0 commentaire

Des nouvelles des FREMM ?

Direction l’Italie, très bon article de Mer&Marine sur le sujet à l’occasion de la mise sur cale de la sixième FREMM italienne.

Article qui me permet de mettre à jour mon vieil article sur le nom de FREMM.

Posted in FREMM0 commentaire

Quelques nouvelles du Chevalier Paul

C’est jean Guisnel qui a vendu la mêche ce matin … le D 621 appareille pour la méditerrannée orientale.

La suite pour plus tard …

Posted in Bâtiments, Marine0 commentaire

La Jeanne d’Arc et le Colbert bientôt démantelés

La Jeanne désarmée

La Jeanne désarmée

Comme rappelé par Ouest-France le 20 septembre 2011, le porte-hélicoptères Jeanne d’Arc (officiellement Q860 depuis le 2 novembre 2010) et le croiseur Colbert devraient être déconstruits à partir de 2014. Ces deux grandes unités emblématiques de la Marine nationale (181 mètres pour 10 500 tonnes pour le premier et  180 m et 11 500 tonnes pour le second ), aujourd’hui en rade de Brest pour le premier et à Landévennec pour le second, font l’objet d’un appel d’offres lancé le 14 septembre (AO MARINE/DCSSF/ DSSF BREST réponse avant le 12/11/2012 à 16H00) . La notification devrait être effective en 2013 et le chantier durer environ 4 ans.

La Marine précise que le chantier devra être mené « dans un pays membre de l’Union européenne ». Comme pour le porte-avions Clemenceau, conçu à la même époque, à la jonction des années 1950 – 1960, la question du désamiantage sera sensible. Après des années de tergiversations entre la Méditerranée, l’Inde et Brest, le porte-avions avait finalement été déconstruit en 2010 en Angleterre, où 700 tonnes de matériaux amiantés avaient été retirées.

Mer&Marine dévoile le 21 septembre le nom des  entreprises susceptibles de répondre à l’appel d’offre : Able UK d’Hartlepool (Grande-Bretagne) qui a notamment conduit la déconstruction du «Clem»,  le franco-belge Galoo et sa filiale Van Heyghen Recycling  de Gand et la société Bartin installée à Bassens (33), acquise fin 2007 par le groupe Veolia.

On s’émeut déjà de voir la Jeanne disparaitre sous le feu des chalumeaux britanniques comme L’ex-Clemenceau à Hartlepool, imaginez le symbole 🙂

Au total, 120 bâtiments de la Marine nationale sont en attente de démantèlement comme le présentait de manière complète mais assez optimiste cet article de Mer&Marine de juillet 2010.

Pendant ce temps là nos amis british s’apprêtent à transformer le HMS Illustrious en musée

Posted in Bâtiments0 commentaire

L’Adroit perd son drone lors de sa descente vers l’Afrique du Sud

Aura-t-on les crédits pour en racheter un ?

Posted in OPV0 commentaire

Embarquement Dixmude pour transit Brest-Toulon

dimanche 12/08/2012 – lundi 20/08/2012

Sacrifiez-vous, Tenez !

Sacrifiez-vous, Tenez !

Footing sur pont d'envol

Footing sur pont d'envol

Lundi 13/08 :
  • Appareillage 9h30
  • Boucles magnétiques
  • Enradiage de l’EDAR pour embarquement TRM commando Kieffer
  • Deradiage pour débarquement TRM commando Kieffer  et personnels DGA à l’Ecole navale
  • MANAVIA : TAG Caïman
Mardi 14
  • Tir Mistral

Exercice de tir SIMBAD sur cible remorquée par FALCON 20 AV / DEF. Du fait de conditions météorologiques défavorables entrainant une visibilité insuffisante l’exercice ne sera pas validé et reprogrammé le lundi 20 août.  L’atteinte de cet objectif est en effet indispensable pour la obtention de la QUALSUP du bâtiment. Cette mise ne situation aura malgré tout permis de « réviser » les procédures d’engagement et de gestion des anomalies SIMBAD.

Mercredi 15
  • SECUREX 04
  • Tir ALI (HK USP) : Cet exercice permet entre autres de faire valider son Certificat d’Aptitude au Tir (CATI)
Jeudi 16
  • MACOPEX
Vendredi 17
  • Cérémonie de remise de décorations – Plusieurs fois reportée, la cérémonie profitera de la fenêtre météo extrêmement favorable du vendredi matin pour se tenir sur le pont d’envol. Moment de solennité impressionnant au large du Portugal.
  • Calage loch électromagnétique
Samedi 18
  • Croisillons
  • Exercices Homme à la mer
  • SECUREX 08
  • Barbecue sur PFE et projection des vidéos du passage de ligne
Dimanche 19
  • Gunex  : tir canon 20 mm (x2) et mitrailleuses Browning M2-HB (x4) sur 3 cible dérivantes selon scénario DIRANIM bord
  • Mise à jour et tests DPS
  • SECUREX 01
Lundi 20
  • Tir Mistral
  • Accostage Toulon quai Milhaud 5 à 15h30
Dans la plume dans le Golfe de Gascogne

Dans la plume dans le Golfe de Gascogne

Accostage à Toulon - Le Pacha (CV Guillaume GOUTAY) et l'officier de manoeuvre (LV Laurent AUDEGON) en action

Accostage à Toulon - Le Pacha (CV Guillaume GOUTAY) et l

Heureux mousses après 168 jours loin du port base

Heureux mousses après 168 jours loin du port base

Anse de l'Aiguillette

Anse de l'Aiguillette

Posted in L 9015 Dixmude0 commentaire

Admission au service actif du patrouilleur l’Adroit

L'Adroit

L'Adroit

Le 19 mars 2012, le patrouilleur d’expérimentation L’Adroit a été admis au service actif.

 

Doté d’un nombre important d’innovations, le bâtiment a été mis à disposition de la Marine nationale le 21 octobre 2011 pour trois ans. Au cours de ces trois prochaines années, il devrait assurer différentes missions : surveillance des pêches, lutte contre les trafics de drogue, préservation de l’environnement, aide humanitaire, recherche et sauvetage en mer.

Fort de deux équipages évoluant en alternance tous les quatre mois, L’Adroit aura une grande disponibilité à la mer, avec 220 jours passés en opérations par an. Mesurant 87 mètres, le patrouilleur d’expérimentation L’Adroit a une autonomie de 8 000 miles nautiques. Il peut rester plus de 3 semaines en haute mer, atteindre une vitesse de 21 nœuds et accueillir un hélicoptère et des drones.

Il ne requiert qu’un équipage réduit de 30 personnes et peut transporter en plus une trentaine de passagers.

L'Adroit

L'Adroit

Extrait du site Marine nationale

Posted in OPV0 commentaire

L’Adroit sur Net-Marine

La mise à jour de mars du site Net-Marine intègre une nouvelle rubrique sur le Patrouilleur Hauturier l’Adroit.

L'Adroit sur Net-Marine

L'Adroit sur Net-Marine

Pour en savoir plus :
Les caractéristiques principales
Une histoire du patrouilleur L’Adroit
Objets de symbolique
Bâtiments ayant portés le nom d’Adroit
Une collection de photos

Posted in OPV0 commentaire

L’Adroit en escale à Calvi

L'Adroit à Toulon

L'Adroit à Toulon

Le nouveau patrouilleur de haute mer de la Marine nationale est attendu aujourd’hui dans le port corse de Calvi, où il restera jusqu’à dimanche. Après une semaine d’essais et d’entraînement individuel, L’Adroit réalise ainsi sa première escale hors du continent depuis sa prise en charge par la marine en octobre dernier. Il sera, à cette occasion, ouvert au public samedi, de 14h à 17h. A l’issue de cette escale, le bâtiment regagnera Toulon pour suivre, la semaine prochaine, la dernière phase de sa qualification opérationnelle avant son admission service actif. Il entrera alors dans le cycle opérationnel des bâtiments de la Marine nationale et prendra part à ses premières missions de sauvegarde maritime en Méditerranée.
Pour mémoire, L’Adroit est le prototype de la famille Gowind, nouvelle gamme de patrouilleurs et corvettes de DCNS. Réalisé sur fonds propres par le groupe naval, à Lorient, L’Adroit est mis à disposition de la marine française durant trois ans. Longs de 87 mètres, ce patrouilleur affiche un déplacement de 1 400 tonnes en charge.

Posted in OPV0 commentaire