L’Adroit de DCNS pourrait définitivement accoster en Uruguay

Ca faisait pas mal de temps que je ne vous avais pas parlé de l’Adroit, n’est-ce pas ?

Exactement, depuis Octobre 2012 époque à laquelle il avait perdu son drône au cours de son périple vers l’Afrique du Sud.

Souvenez-vous : suite au crash du premier drone, qui s’était abîmé en mer au large de l’Afrique en août 2012, l’expertise technique menée par la DGA et l’industriel avait conclu que la responsabilité des marins français n’était pas engagée. La Direction Générale de l’Armement, qui a acquis le Camcopter S-100 et le met à disposition de la Marine nationale, avait donc pu faire jouer la garantie.  Suite à ce remplacement et la levée de l’interdiction de vol qui avait été imposée par la DGA sur ce type de matériel, le patrouilleur L’Adroit avait donc pu quitter Toulon le 17 janvier 2013 avec son nouveau Camcopter, permettant la poursuite de l’expérimentation de ce type d’engin dans le cadre d’un emploi opérationnel.

La lecture d’un article de Michel Cabirol dans la Tribune de ce jour (reproduit ci-dessous)  me permet de revenir sur l’actualité de l’Adroit dont le prêt pour trois ans à la Marine nationale arrivera bientôt à son terme.

 

Le Patrouilleur de Haute Mer L Adroit

Le Patrouilleur de Haute Mer L Adroit

DCNS, qui a construit sur fonds propres L’Adroit, a désormais acquis la certitude que l’armée française ne pourra pas s’offrir ce patrouilleur hauturier, qui vogue depuis deux ans sous les couleurs de la Marine nationale. Destiné à des missions de sauvegarde maritime, ce navire a été mis à la disposition gracieusement de la Marine nationale pendant trois ans depuis octobre 2011. Ce qui représente un effort sans précédent pour DCNS.

« L’objectif était de démontrer sur les océans du monde entier ses qualités opérationnelles », estimait alors DCNS. « Cette coopération va également contribuer à promouvoir à l’international la pertinence et la valeur opérationnelle des navires de la gamme Gowind », précisait également le groupe naval … et pourquoi pas le vendre in fine à la Marine nationale. Ce ne sera pas le cas.

L’Uruguay intéressée

Du coup, DCNS, qui a déjà vendu le design des Gowind à la Malaisie, cherche un pays qui pourrait être intéressé par un tel navire, qui a fait ses preuves opérationnelles notamment le long des côtes africaines dans une mission de lutte contre la piraterie puis sur l’océan Indien. Cela pourrait être le cas de l’Uruguay, selon des sources concordantes.

Ce petit pays d’Amérique latine pourrait s’offrir deux navires de ce type, dont L’Adroit qui pourrait trouver en Uruguay son port d’attache. D’autant que le programme Gowind reflète les ambitions de croissance de DCNS à l’international sur les marchés des navires militaires de petits et moyens tonnages.

Equipage réduit

Mesurant 87 mètres, le patrouilleur hauturier L’Adroit a une autonomie de 8.000 milles nautiques. Il peut rester plus de trois semaines en haute mer, atteindre une vitesse de 21 nœuds et accueillir un hélicoptère et des drones. Il ne requiert qu’un équipage réduit de 30 personnes et peut transporter en plus une trentaine de passagers. Il dispose d’un large champ de missions grâce à un ensemble de moyens de prévention et d’action nécessaires aux tâches de surveillance et de police en mer : embarcations rapides pour commandos, hélicoptère d’assaut ou de transport, drones de surveillance, intercepteurs de guerre électronique, moyens de communication haut débit et sécurisés, aides au commandement…

Le programme Gowind est une famille de corvettes à vocation littorale et de patrouilleur hauturier (Offshore Patrol Vessel ou OPV) développée par DCNS et destinée à des missions telles que surveillance et souveraineté, contre-piraterie, lutte ASM. La famille Gowind inclut des navires de 85 à 100 mètres et d’un déplacement de 1 100 à 2 400 tonnes.

Posted in OPVCommentaires fermés sur L’Adroit de DCNS pourrait définitivement accoster en Uruguay

L’Adroit perd son drone lors de sa descente vers l’Afrique du Sud

Aura-t-on les crédits pour en racheter un ?

Posted in OPVCommentaires fermés sur L’Adroit perd son drone lors de sa descente vers l’Afrique du Sud

Admission au service actif du patrouilleur l’Adroit

L'Adroit

L'Adroit

Le 19 mars 2012, le patrouilleur d’expérimentation L’Adroit a été admis au service actif.

 

Doté d’un nombre important d’innovations, le bâtiment a été mis à disposition de la Marine nationale le 21 octobre 2011 pour trois ans. Au cours de ces trois prochaines années, il devrait assurer différentes missions : surveillance des pêches, lutte contre les trafics de drogue, préservation de l’environnement, aide humanitaire, recherche et sauvetage en mer.

Fort de deux équipages évoluant en alternance tous les quatre mois, L’Adroit aura une grande disponibilité à la mer, avec 220 jours passés en opérations par an. Mesurant 87 mètres, le patrouilleur d’expérimentation L’Adroit a une autonomie de 8 000 miles nautiques. Il peut rester plus de 3 semaines en haute mer, atteindre une vitesse de 21 nœuds et accueillir un hélicoptère et des drones.

Il ne requiert qu’un équipage réduit de 30 personnes et peut transporter en plus une trentaine de passagers.

L'Adroit

L'Adroit

Extrait du site Marine nationale

Posted in OPVCommentaires fermés sur Admission au service actif du patrouilleur l’Adroit

L’Adroit sur Net-Marine

La mise à jour de mars du site Net-Marine intègre une nouvelle rubrique sur le Patrouilleur Hauturier l’Adroit.

L'Adroit sur Net-Marine

L'Adroit sur Net-Marine

Pour en savoir plus :
Les caractéristiques principales
Une histoire du patrouilleur L’Adroit
Objets de symbolique
Bâtiments ayant portés le nom d’Adroit
Une collection de photos

Posted in OPVCommentaires fermés sur L’Adroit sur Net-Marine

L’Adroit en escale à Calvi

L'Adroit à Toulon

L'Adroit à Toulon

Le nouveau patrouilleur de haute mer de la Marine nationale est attendu aujourd’hui dans le port corse de Calvi, où il restera jusqu’à dimanche. Après une semaine d’essais et d’entraînement individuel, L’Adroit réalise ainsi sa première escale hors du continent depuis sa prise en charge par la marine en octobre dernier. Il sera, à cette occasion, ouvert au public samedi, de 14h à 17h. A l’issue de cette escale, le bâtiment regagnera Toulon pour suivre, la semaine prochaine, la dernière phase de sa qualification opérationnelle avant son admission service actif. Il entrera alors dans le cycle opérationnel des bâtiments de la Marine nationale et prendra part à ses premières missions de sauvegarde maritime en Méditerranée.
Pour mémoire, L’Adroit est le prototype de la famille Gowind, nouvelle gamme de patrouilleurs et corvettes de DCNS. Réalisé sur fonds propres par le groupe naval, à Lorient, L’Adroit est mis à disposition de la marine française durant trois ans. Longs de 87 mètres, ce patrouilleur affiche un déplacement de 1 400 tonnes en charge.

Posted in OPVCommentaires fermés sur L’Adroit en escale à Calvi

Un Zodiac sur l’Adroit

Après des mois d’incertitudes, c’est finalement Zodiac qui a embarqué sur l’Adroit. La société fournit une embarcation, et s’associe, de fait, à l’opération menée par DCNS. L’embarcation effectue des essais depuis la semaine dernière : on sait qu’un des points innovants du patrouilleur est sa capacité à mettre à l’eau (et à récupérer) rapidement des embarcations dronisées, ou garnies de commandos marine. Ces derniers ont précisément acquis leur embarcation de nouvelle génération -Ecume- chez Zodiac, ceci expliquant peut-ête le cela.
Initialement, c’est le chantier Raidco -qui concourait aussi sur Ecume- qui était pressenti pour embarquer sur l’Adroit.
L’OPV, passé dans les mains de la marine depuis l’automne, devrait être admis au service actif le mois prochain.
Un deuxième équipage, formé pour le mois d’avril, devrait, à l’instar des sous-marins, permettre d’utiliser intensivement cette plateforme innovante. le blog de Jean-Marc Tanguy

Lu dans Le Mamouth, le blog de Jean-Marc Tanguy

Posted in OPVCommentaires fermés sur Un Zodiac sur l’Adroit

OPV pour l’Afrique du Sud: rien à l’horizon avant 2014-2015

Gamme Gowind

Gamme Gowind

Voici une info qui ne devrait pas réjouir DCNS et son partenaire sud-africain KND dont j’avais annoncé, le 6 septembre dernier, l’alliance dans le cadre du Project Biro sud-africain.

Ce projet prévoit d’équiper la marine de 3 patrouilleurs hauturiers (des OPV, offshore patrol vessels), de 6 patrouilleurs côtiers (inshore patrol vessels), de 2 navires de soutien et de 3 navires de transport (strategic sealift and sustainment vessels).

Le gouvernement sud-africain avait annoncé, début 2011, qu’il entendait booster le budget « équipement » de la marine en l’augmentant de 52,3 % à compter d’avril 2013.

Le projet de loi de finances qui vient de sortir reporte le projet à l’horizon 2014-2015 et ne prévoit plus qu’une rallonge de 49,6%. L’Afrique du Sud, qui fait partie des BRICS, manque de moyens pour financer l’équipement de sa marine et de son armée de terre en particulier.

 

Info extraite du blog « Lignes de Défense »  de Philippe Chapleau

Posted in OPVCommentaires fermés sur OPV pour l’Afrique du Sud: rien à l’horizon avant 2014-2015

L’OPV Gowind L’Adroit teste ses moyens antipiraterie

Nouvel album Facebook (48 photos) du groupe DCNS.

Tirs à la 12.7 mm

Tirs à la 12.7 mm

 

 

Posted in OPVCommentaires fermés sur L’OPV Gowind L’Adroit teste ses moyens antipiraterie

DÉCISION N° 0-26499-2011/DEF/EMM/EMO portant affectation du patrouilleur d’expérimentation « l’Adroit ».

ÉTAT-MAJOR DE LA MARINE : bureau « état-major des opérations marine ».
DÉCISION N° 0-26499-2011/DEF/EMM/EMO portant affectation du patrouilleur d’expérimentation «l’Adroit ».

Du 7 novembre 2011
NOR D E F B 1 1 5 2 1 3 6 S

Référence :
Convention du 26 octobre 2010 (n.i. BO).
Classement dans l’édition méthodique : BOEM 570-0.2
Référence de publication : BOC N°52 du 16 décembre 2011, texte 12.

 

Le patrouilleur l’Adroit est remis à la marine nationale, à compter du 21 octobre 2011, pour expérimenter le concept Offshore Patrol Vessel (1) (OPV), conformément à la convention de référence (2).
Le patrouilleur d’expérimentation l’Adroit sera placé sous le commandement organique de l’amiral commandant la force d’action navale (ALFAN), par l’intermédiaire de son adjoint organique (ALFAN
TOULON) et basé à Toulon, à compter de son arrivée dans ce port, le 25 novembre 2011 (date susceptible de modification).

Pour le ministre de la défense et des anciens combattants et par délégation :
Le vice-amiral d’escadre,
major général de la marine,
Stéphane VERWAERDE.

(1) Patrouilleur de haute mer.
(2) n.i. BO.

 

Voir l’original sur le site du Bulletin Offficiel

Posted in OPVCommentaires fermés sur DÉCISION N° 0-26499-2011/DEF/EMM/EMO portant affectation du patrouilleur d’expérimentation « l’Adroit ».

L’Adroit achève sa mise en condition opérationnelle

L'Adroit à Toulon

L'Adroit à Toulon

Rentré hier après-midi à Toulon, le patrouilleur de haute mer L’Adroit a achevé une semaine de mise en condition opérationnelle. Prototype de la nouvelle gamme de PHM/OPV et corvettes de la gamme Gowind, le bâtiment, propriété de DCNS, qui l’a réalisé sur fonds propres, a été mis à disposition de la Marine nationale le 20 octobre pour une période de trois ans. Pris en main par son équipage, L’Adroit a quitté Lorient, où il a été construit, pour rejoindre Toulon le 24 novembre et être intégré à la Force d’Action Navale (FAN). Depuis, le PHM et son équipage ont donc subi un stage de mise en condition opérationnelle (MECO) dans le cadre de leur montée puissance, en vue d’une admission au service actif de L’Adroit au premier trimestre 2012. Le bâtiment réalisera ensuite ses premières missions opérationnelles. Celles-ci devraient intervenir en Méditerranée à partir du mois de mars. D’ici là, le second équipage du patrouilleur se sera formé aux côtés du premier équipage, les deux groupes d’une trentaine de marins devant se relever tous les quatre mois pour armer L’Adroit (le second équipage doit prendre le patrouilleur en main au mois d’avril).

 

Déploiement prévus en Méditerranée et en Afrique

Au printemps, L’Adroit effectuera donc ses premières missions en Méditerranée, un déploiement classique qui permettra aux marins d’éprouver leur nouvelle plateforme, longue de 87 mètres pour un déplacement de plus de 1400 tonnes, et de vérifier que le concept développé par DCNS répond aux besoins de la Marine nationale. A l’issue de cette phase, un déploiement est prévu au second semestre vers les côtes africaines. Ce voyage aura notamment une consonance commerciale puisque L’Adroit se rendra jusqu’en Afrique du sud pour une importante mission de représentation, DCNS proposant des Gowind à la marine sud-africaine. Il est ensuite question, pour 2013, de déployer le PHM en océan Indien, où il pourrait participer aux opérations de lutte contre le terrorisme, la piraterie et les trafics illicites, tout en poursuivant sa fonction de vitrine flottante au profit des industriels impliqués dans le programme, connu chez DCNS sous le nom d’Hermes.
A suivre, des photos réalisées sur L’Adroit par Jean-Louis Venne, qui permettent de compléter celles que nous avions diffusés en octobre suite à un reportage réalisé à bord.

 

Nouveaux matériels attendus

Le début d’année sera également consacré à la réception de nouveaux équipements. Ainsi, en janvier, une embarcation rapide ZH935 arrivera à Toulon. Dérivé de la future ECUME (ZH930) des commandos marine, ce bateau de 9.3 mètres, capable d’atteindre la vitesse de 47 noeuds, est prêté par Zodiac. Après une première campagne d’appontages et de décollages réalisés au large de Lorient en novembre, L’Adroit va également voir revenir à son bord le drone aérien Camcopter S-100, mis à disposition par le groupe autrichien Schiebel. Quant à l’artillerie, actuellement constituée d’un affût manuel de 20mm, les discutions se poursuivent entre DCNS et Nexter, afin que ce dernier mette à disposition un système Narwhal, canon télé-opéré de 20mm qui équipera les nouvelles frégates multi-missions (FREMM) de la Marine nationale.

Posted in OPVCommentaires fermés sur L’Adroit achève sa mise en condition opérationnelle