Aquitaine

Bâtiment tête de série des frégates européennes multi-missions (FREMM), la frégate Aquitaine est un bâtiment à vocation anti-sous-marine qui devrait remplacer le Tourville à l’horizon 2012. Sa construction a débuté, à Lorient, par la découpe de la première tôle en février 2007. Peu après sa mise à flot (29 avril 2010), l’Aquitaine a été présentée (« révélation ») à Lorient au Président de la République, en présence d’un aréopage de 1 200 invités.

Le programme franco-italien FREMM prévoyait au total la construction de 27 bâtiments, dont 17 pour la France. Mais en fait, après la parution du « Livre Blanc Défense » en 2008, le nombre de FREMM a été réduit de 17 à seulement 11 unités, soit 9 en version anti-sous-marine et 2 à vocation antiaérienne.

Si cet objectif a conduit quelques innovations à être sacrifiées sur l’autel des contraintes budgétaires, le programme FREMM n’en est pas moins novateur. Ainsi, sur la base d’une même plate-forme modulaire, les FREMM, dans leur différentes versions, remplaceront trois voire quatre types de bâtiments actuellement en service.

Ces frégates auront une propulsion inédite, combinant la discrétion de la propulsion électrique ou la puissance d’une turbine à gaz. Elles seront aussi fortement armées (missiles anti-missiles Aster, missiles anti-navires Exocet MM40 Block III, torpilles MU90), et leur signature électromagnétique et infra-rouge sera réduite.

Mais le plus révolutionnaire sera sans doute l’adoption du missile de croisière naval (MdCN), qui, avec une portée de 1 000 km, permettra depuis la mer d’exercer des frappes chirurgicales sur des cibles à très haute valeur ajoutée. Cet outil de dissuasion modifiera profondément la stratégie maritime militaire française.

Agenda

avril 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930