Classé | OPV

L’Adroit achève sa mise en condition opérationnelle

L’Adroit achève sa mise en condition opérationnelle

L'Adroit à Toulon

L'Adroit à Toulon

Rentré hier après-midi à Toulon, le patrouilleur de haute mer L’Adroit a achevé une semaine de mise en condition opérationnelle. Prototype de la nouvelle gamme de PHM/OPV et corvettes de la gamme Gowind, le bâtiment, propriété de DCNS, qui l’a réalisé sur fonds propres, a été mis à disposition de la Marine nationale le 20 octobre pour une période de trois ans. Pris en main par son équipage, L’Adroit a quitté Lorient, où il a été construit, pour rejoindre Toulon le 24 novembre et être intégré à la Force d’Action Navale (FAN). Depuis, le PHM et son équipage ont donc subi un stage de mise en condition opérationnelle (MECO) dans le cadre de leur montée puissance, en vue d’une admission au service actif de L’Adroit au premier trimestre 2012. Le bâtiment réalisera ensuite ses premières missions opérationnelles. Celles-ci devraient intervenir en Méditerranée à partir du mois de mars. D’ici là, le second équipage du patrouilleur se sera formé aux côtés du premier équipage, les deux groupes d’une trentaine de marins devant se relever tous les quatre mois pour armer L’Adroit (le second équipage doit prendre le patrouilleur en main au mois d’avril).

 

Déploiement prévus en Méditerranée et en Afrique

Au printemps, L’Adroit effectuera donc ses premières missions en Méditerranée, un déploiement classique qui permettra aux marins d’éprouver leur nouvelle plateforme, longue de 87 mètres pour un déplacement de plus de 1400 tonnes, et de vérifier que le concept développé par DCNS répond aux besoins de la Marine nationale. A l’issue de cette phase, un déploiement est prévu au second semestre vers les côtes africaines. Ce voyage aura notamment une consonance commerciale puisque L’Adroit se rendra jusqu’en Afrique du sud pour une importante mission de représentation, DCNS proposant des Gowind à la marine sud-africaine. Il est ensuite question, pour 2013, de déployer le PHM en océan Indien, où il pourrait participer aux opérations de lutte contre le terrorisme, la piraterie et les trafics illicites, tout en poursuivant sa fonction de vitrine flottante au profit des industriels impliqués dans le programme, connu chez DCNS sous le nom d’Hermes.
A suivre, des photos réalisées sur L’Adroit par Jean-Louis Venne, qui permettent de compléter celles que nous avions diffusés en octobre suite à un reportage réalisé à bord.

 

Nouveaux matériels attendus

Le début d’année sera également consacré à la réception de nouveaux équipements. Ainsi, en janvier, une embarcation rapide ZH935 arrivera à Toulon. Dérivé de la future ECUME (ZH930) des commandos marine, ce bateau de 9.3 mètres, capable d’atteindre la vitesse de 47 noeuds, est prêté par Zodiac. Après une première campagne d’appontages et de décollages réalisés au large de Lorient en novembre, L’Adroit va également voir revenir à son bord le drone aérien Camcopter S-100, mis à disposition par le groupe autrichien Schiebel. Quant à l’artillerie, actuellement constituée d’un affût manuel de 20mm, les discutions se poursuivent entre DCNS et Nexter, afin que ce dernier mette à disposition un système Narwhal, canon télé-opéré de 20mm qui équipera les nouvelles frégates multi-missions (FREMM) de la Marine nationale.

Comments are closed.