Classé | N'importe quoi

Lettre aux migrants qui viennent mourir sur nos côtes

Hé les migrants, faudrait peut-être voir à arrêter de migrer et venir mourir sur nos côtes. Car, au cas où vous ne le sauriez peut-être pas, nous autres occidentaux, pétés de thunes au petit cœur tout ramolo on est vachement sensibles et là c’est vraiment trop d’émotion pour nous. Déjà qu’on a à peine fini de récupérer les corps décomposés des pauvres victimes du Costa Concordia…

Donc, si vous pouviez avoir l’amabilité de rester mourir chez vous en silence,  de maladies que nous n’osons même plus avoir en nos pays civilisés, de malnutrition ou d’horreurs guerrières, ça nous arrangerait. Et tant pis pour le JT de TF1.

Bien sûr, les lignes ci-dessus sont à prendre au second degré et devraient juste nous faire réfléchir (un peu) à notre cynisme, individualisme, nimbysme, attrait malsain pour le sensationalisme, charité chrétienne à géométrie variable…

En attendant, Long is the road to Lampedusa !

Comments are closed.