Classé | Jeanne d'Arc

Le BPC Dixmude passera par Brest au retour de la mission Jeanne d’Arc

Le BPC Dixmude passera par Brest au retour de la mission Jeanne d’Arc

Le BPC Dixmude

Le BPC Dixmude

Si, pour la première fois, les officiers-élèves de la Marine nationale ne quitteront pas Brest pour leur premier grand déploiement à la mer, leurs familles pourront les accueillir dans le port breton à leur retour. Le bâtiment de projection et de commandement Dixmude, ainsi que la frégate Georges Leygues, partiront de Toulon le 5 mars pour la mission Jeanne d’Arc. Et les deux navires achèveront leur déploiement à Brest fin juillet. A cette occasion, le BPC débarquera ses « OE », formés à l’Ecole navale de Lanvéoc-Poulmic. La tradition est donc respectée par la Marine nationale, qui s’est engagée à ce que la mission Jeanne d’Arc passe par la pointe Bretagne, au départ ou à l’arrivée.
Pour mémoire, cette mission remplace les campagnes d’application à la mer de l’ancien porte-hélicoptères Jeanne d’Arc, désarmé en 2010. La nouvelle version est plus complète puisqu’il s’agit non seulement de former les officiers-élèves lors d’un déploiement de longue durée, mais également de le faire dans un cadre interarmées sur une mission opérationnelle. Ainsi, le BPC accueille un groupe tactique embarqué, avec des véhicules et soldats, ainsi qu’un détachement d’hélicoptères de l’armée de Terre. Contrairement à la Jeanne, cette force navale ne réalise pas de tour du monde mais est déployée dans l’arc de crise, principalement en mer Rouge et en océan Indien. Cette année, la flottille doit rentrer par l’Atlantique en contournant l’Afrique via le cap de Bonne Espérance.

Extrait de Mer&Marine du 13 janvier 2012

Comments are closed.